MELIZAN

Le Projet Educatif

L’institution Paul Mélizan a été fondée par Monsieur Mélizan en 1908 avec l’objectif principal, au-delà de tout enseignement, de préparer les jeunes à leur métier d’Homme et de chrétien, quelle que soit leur place au service  de la société. Il dirigea pendant 60 années l’Institution avant que son fils, Raymond Mélizan ne poursuive l’œuvre jusqu’en1997. Par la suite, Michel Giraud assuma la direction de l’établissement jusqu’en 2000 et depuis, c’est Monsieur Yves Léandri qui assure cette responsabilité.

Cet  état d’esprit, aux exigences complexes et sans cesse renouvelées dans un monde en perpétuelle évolution, perdure et l’équipe pédagogique entend tirer le meilleur parti de chaque élève dont les aptitudes   – clairement  identifiées – sont développées, dans le cadre d’une ambiance de travail et de discipline qui n’exclut cependant pas la joie et la sérénité.

Cette quête d’excellence qui anime l’établissement  s’organise autour de valeurs qui font sa force depuis plus de cent ans et qui ont forgé son identité.

  •  Des valeurs humaines : la taille volontairement contenue de l’établissement, la proximité de l’équipe éducative toujours à l’écoute et  le  très beau cadre du Monastère de la Visitation – encore empreint de sa spiritualité passée –  sont  un réel atout pour leur promotion. Les élèves y sont sollicités pour qu’ils développent toutes leurs chances de réussite afin de connaître l’épanouissement personnel.

Le volet humain s’est vu complété ces dernières années par le nécessaire respect des générations futures en adoptant à tous les niveaux dés lors que cela était possible,  des modes de fonctionnement soutenables. Les labels « éco-école » et « E.3.D » décernés il y a quelques années, renouvelés et approfondis depuis, montrent la volonté résolument engagée de l’établissement sur la voie de la durabilité.

  • Des valeurs spirituelles : elles constituent  une dimension  à part entière de l’éducation que nous proposons, en ce sens qu’elles  permettent d’aboutir à la formation d’hommes et de femmes « éclairés » dans une société où l’absence de spiritualité, la méconnaissance du fait religieux et la perte des repères cultuels, apparaissent dommageables. Ainsi donc, « au lycée Paul Mélizan, l’éducation religieuse n’est ni obligatoire, ni facultative, elle est ».
  • Des valeurs communautaires : l’apprentissage de l’autonomie, le sens des responsabilités, l’altruisme, l’entraide et le respect de chacun apparaissent comme la dernière composante essentielle du projet qui nous anime. Les liens d’amitié qui se tissent entretiennent «l’esprit de famille » que « l’association des anciens élèves », toutes générations confondues, salue depuis toujours. Au-delà, c’est « une certaine idée de la vie » ou plutôt de « la réussite de sa vie » qui est inculquée dans le respect des différences et des aspirations  de chacun.

« Réussite de sa vie »,  réussite qui passe avant tout par la préparation minutieuse  d’un projet professionnel dans lequel le baccalauréat ne constitue plus qu’une des nombreuses étapes menant à sa réalisation. Parce que chaque parcours est unique, le lycée déploie dès la seconde, de nombreuses initiatives afin de bâtir un projet personnel tout en préparant au mieux l’examen dont l’obtention reste essentielle. Cette construction réfléchie et progressive est déterminante car elle permet de conserver un intérêt  et une motivation intacts pour les études à venir.

Un  tel projet ne peut s’improviser  et doit procéder d’une réflexion  permanente pour adapter nos pratiques aux instructions officielles et aux besoins de nos élèves afin de satisfaire aux exigences des trois piliers essentiels que sont aujourd’hui :

La réussite scolaire

Afin d’aider au mieux les élèves dans leurs apprentissages, des devoirs hebdomadaires et des examens blancs jalonnent l’année scolaire des trois niveaux. Minutieusement élaborée en  début d’année, cette campagne d’évaluation permet aux jeunes  de se situer et de déceler leurs faiblesses pour mieux y remédier notamment grâce aux séances de soutien dans le cadre de l’accompagnement personnalisé d’une part, et dans le cadre des études dirigées d’autre part. En la matière, ces soutiens  organisés quotidiennement et  dans  toutes les disciplines  sont un élément décisif tant ils constituent une réponse efficace  et une lutte active contre « tout fatalisme scolaire  », pour autant que la motivation du jeune soit au rendez-vous.   Ajoutons qu’en fin de Première et de Terminale, des stages intensifs et adaptés à chacun,  tentent de finaliser au mieux la préparation à l’examen. Dans le même esprit, des séances d’approfondissement permettent à ceux  -dont le projet d’orientation s’avère ambitieux- de parfaire leurs connaissances et depuis peu, la possibilité de préparer le T.O.E.F.L et le T.O.E.I.C apparaît comme un atout supplémentaire face à l’internationalisation des apprentissages et à l’élargissement du champ de l’employabilité sur une scène toujours plus mondialisée.

La réussite scolaire passant également par le développement d’un sens aigu de l’organisation  et de l’autonomie, chaque professeur principal  aide à la planification rationnelle et réaliste des révisions incontournables qui précèdent le baccalauréat ou les épreuves anticipées de Première.  Notons  par ailleurs, que ce dernier, joue un rôle prépondérant durant les conseils de classe qu’il anime sous le contrôle du Chef d’établissement. Ces moments forts  se tiennent en présence des élèves, pour les deux premiers trimestres  et  sont l’occasion de leur faire part de leurs atouts et de leurs faiblesses en toute transparence et de planifier la période suivante en conséquence. Un site internet permet de soigner également la communication avec les familles qui peuvent en permanence consulter les résultats, l’emploi du temps des enfants, les dernières informations concernant la vie de l’établissement ou contacter les membres de l’équipe éducative. Toujours au chapitre informatique, il convient de noter que les T.I.C.E ne sont pas en reste au lycée  Paul Mélizan, en effet,  le  C.D.I très fourni (que ce soit en termes d’ouvrages que des ressources informatiques permettant d’en disposer), les laboratoires scientifiques à la pointe des attentes en termes d’équipements et les vidéoprojecteurs interactifs  présents dans chaque classe  permettent la nécessaire adaptation de nos pratiques pédagogiques aux réalités de notre temps.

Comme l’éveil et la curiosité  vont de pair avec la réussite scolaire, le lycée s’efforce de proposer une offre variée d’enseignements d’exploration  tant scientifiques  que littéraires en Seconde afin d’aider les jeunes dans leur choix de détermination en fin d’année.  Par ailleurs, un atelier  Théâtre et un autre d’Arts Plastiques  assurent à nos  élèves la possibilité d’exprimer tous leurs talents et  de concourir lors de différents événements durant lesquels ils sont d’ailleurs régulièrement  plébiscités.  L’association sportive et l’option « arts audiovisuels » viennent compléter cette offre.

La construction d’un projet personnel d’orientation.

Ce dernier, au cœur de la réforme des Lycées de 2010 est en grande partie élaboré dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé qui assure un suivi de chaque élève en fonction de ses aspirations, de ses résultats et de ses capacités. Ce suivi complète celui effectué par les équipes pédagogiques, lors des conseils trimestriels. En Seconde, l’objectif est d’aider à la détermination raisonnée du choix de la section  en fin d’année et pour y parvenir, des entretiens sont régulièrement organisés. Ces moments sont  l’occasion d’échanges privilégiés  qui permettent à l’enseignant référent, d’accompagner plus efficacement le jeune et de compléter avantageusement le travail réalisé en amont par le Professeur Principal et son équipe. En Première et en Terminale, l’accent est davantage mis sur « le projet Postbac » afin que les choix cruciaux à établir soient les plus judicieux possibles et le fruit d’une réflexion nourrie puisque débutée très tôt. Un livret personnel rassemble, dés l’entrée en seconde, toutes les informations collectées et les actions menées, contribuant ainsi à donner tout son sens à la notion de « parcours unique ». Ainsi, s’il n’a pas vocation à remplacer les bulletins qui par définition évaluent une période donnée, le livret, par contre apparaît comme un fil conducteur qui durant 3 années compile  le ressenti, les besoins et les attentes des jeunes mais aussi, les efforts, les progrès ainsi que les conseils de l’équipe éducative. Des « séances spéciales » programmées à des moments-clés jalonnent d’autre part cette construction du projet, parmi lesquelles on peut citer :

  • La présentation des Filières Générales (tous niveaux et toutes séries)
  • La présentation de filières technologiques par des intervenants extérieurs (en Seconde, au cours du second trimestre)
  • L’organisation d’une sortie au salon de « METIERAMA » (en première et en Terminale)
  • La présentation du Baccalauréat et du POSTBAC (en Terminale en début d’année)
  • La réalisation d’un dossier concernant une activité professionnelle à présenter en milieu d’année devant les camarades (en Seconde et en Première).
  • La préparation du stage d’observation en entreprise (en Seconde)
  • La rencontre avec d’anciens bacheliers venant présenter leur métier ou leur formation (en Terminale)

En parallèle, Le bureau d’informations et d’orientation (B.D.I) reste disponible au quotidien pour lever les doutes ou approfondir les connaissances quant aux différentes options de formation souhaitées par chacun.

La construction personnelle.

L’adolescence constituant ce moment crucial qui jette pour beaucoup les bases de l’existence à venir, il convient de réunir autant que faire se peut, les conditions propices à l’épanouissement de chacun sans lequel les ambitions évoquées plus haut pourraient s’avérer vaines. Ainsi,  le lycée est très attaché à l’éducation religieuse qui fut dés l’origine « la sève ayant nourri  la pensée » du fondateur et de ses successeurs par la suite. Celle-ci reste aujourd’hui, le meilleur rempart contre l’ignorance, l’obscurantisme et l’intolérance. Très éclectique, elle  prend des formes très variées qui vont des cours hebdomadaires de Pastorale à la célébration de messes rythmant les temps forts de l’année sans oublier la tenue de  pèlerinages ou les actions caritatives en tous genres qui sont autant d’invitations à un questionnement sur soi, sur  l’existence et celle des autres… Ajoutons que  la  participation toujours fidèle et grandissante  à la  course  nationale de l’intégration « Algernon », dont le lycée est partenaire,  montre que ce questionnement n’exclut ni la joie ni le bonheur au moment de porter un  regard sur l’autre…

Ce regard nécessaire passe aussi par une ouverture au monde que le lycée propose au travers de séjours linguistiques et culturels ou d’échanges organisés depuis de très nombreuses années aux Etats-Unis, en  Angleterre, en Espagne, en Italie ou encore à Malte et à Paris. En filigrane de tout cela c’est le bien-être de nos adolescents qui est au coeur des préoccupations et que nous recherchons aussi au travers de « journées particulières » durant l’année scolaire,  et dont le succès les a élevées au rang « d’institutions ». Pour exemple on peut citer les journées d’intégration en Seconde en début d’année, la journée de Noël le dernier jour avant les vacances, le « bal de Promo » des terminales ou encore la fête du lycée en fin d’année durant laquelle et entre autres choses,  sont remis les Trophées Paul Mélizan récompensant les compétitions sportives.

Ce qui précède  est pour tous, l’occasion  de   vivre  « des moments différents avec un partage mutuellement avantageux » durant lesquels nos jeunes tissent des liens  et nouent des  amitiés durables  qui contribuent sûrement à entretenir, génération après génération « cet esprit Mélizan » si difficile à définir, mais si facile à percevoir lors des diverses manifestations des « Anciens Elèves » qui n’ont de cesse de rappeler, avec force et  quelque soit la date de leur passage dans l’Institution,  combien ce moment de leur vie s’est avéré déterminant et combien ils y restent attachés.

Loin d’être figée, « cette quête d’encadrement  porteuse de sens » s’est enrichie d’une sensibilisation accrue  aux questions environnementales et de développement durable. Diverses opérations comme les collectes de piles ou  de bouchons visent bien sûr  à agir pour l’environnement mais surtout à prendre conscience des conséquences positives au niveau économique et social qui en découlent. Ainsi, si récolter quelques 800 kilos de bouchons s’avère être un acte citoyen et écologique, il est essentiel de montrer aux élèves, le recyclage effectué, les emplois crées et de fait, la richesse produite. C’est à ce prix que les femmes et les hommes de demain prendront conscience que les modèles de croissance soutenables et durables sont bien plus qu’un « geste » en faveur de l’environnement.

En définitive, placer l’élève au centre de notre projet, adapter sans cesse notre réflexion et nos pratiques afin d’aider ce dernier à prendre toute la place qui lui revient dans la Cité, grâce  à des savoirs et des valeurs embrassant autant  les dimensions intellectuelles que spirituelles et communautaires, c’est défendre une idée de l’Homme et tenter de remplir au mieux la mission qui nous est confiée : Éduquer.